SITUS INVERSUS ET HERNIE HIATALE : CAS CLINIQUE

Soumare L1, Keita S1, Dembele AS2, Sacko O1, Camara M1, Koumare S1, Koita A1, Camara A1, Dicko H2, Sissoko M1, Diallo S3, Sanogo ZZ1.

1- Service de chirurgie “A” CHU du Point G, Bamako Mali
2- Service d’anesthésie et réanimation CHU du Point G, Bamako Mali
3- Service de chirurgie ‘’B’’ CHU du Point G, Bamako Mali

Auteur correspondant : Lamine S. SOUMARÉ, Chirurgien ; Service de chirurgie « A », CHU du Point G, BP 333 ;
Tel portable : (00223) 66720939 ; Email : la_sou@yahoo.fr; Bamako Mali.

Résumé

Introduction : Le situs inversus est une anomalie anatomique, de découverte souvent fortuite.

Objectif : rapporter un cas de situs inversus associé à une hernie hiatale par glissement.

Observation : Il s’agit d’une patiente de 35 ans qui a consulté pour des signes de hernie hiatale qui la réveillaient en pleine nuit. A la fibroscopie oesogastroduodenale, l’estomac présente un aspect en cascade qui ne permet pas de visualiser l’antre. A l’examen du transit oesogastroduodenal, l’estomac était situé à droite et la jonction oesogastrique en position sous diaphragmatique. A la tomodensitométrie, la poche à air gastrique était dans le thorax, l’estomac et la rate à droite, le foie à gauche. Après avoir retenu le diagnostic de hernie hiatale par roulement avec situs inversus, nous avons réalisé une fundoplicature selon Nissen. Les suites opératoires ont été simples.

Conclusion : Le diagnostic du situ invertus peut être difficile à cause de la poche à air gastrique qui est située à gauche de la jonction oesogastrique. L’absence de symptomatologie propre au situs inversus ne doit pas en faire oublier l’existence.

Lire la suiteSITUS INVERSUS ET HERNIE HIATALE : CAS CLINIQUE

ENCEPHALOPATHIE POSTERIEURE REVERSIBLE DU POST PARTUM A PROPOS DE DEUX CAS AU SERVICE DE NEUROLOGIE DU CHUL

Nyangui Mapaga J, Camara IA, Diouf Mbourou N, Nsounda Mandzela A, Gnigone PM, Mambila Matsalou GA, Moubeka Mouguengui M, Mouangue G, Kouna Ndouongo Ph

Service de Neurologie du Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL)

Correspondant : Nyangui Mapaga Jennifer ; Email:jenica45@yahoo.fr

Résumé

Introduction : L’encéphalopathie postérieure réversible est une pathologie rare, peu connue et reste probablement sous diagnostiquée. Les étiologies et les facteurs favorisants sa survenue sont nombreux. Le postpartum est de loin le facteur favorisant rencontré. Le contexte clinique évocateur, ainsi que le caractère rapidement réversible des anomalies cliniques et radiologiques font évoquer le diagnostic.

Objectif : Décrire deux cas d’encéphalopathie postérieure réversible découverts dans la période du post-partum.

Matériel et méthodes : cette étude prospective à visée descriptive réalisée dans le service de neurologie du CHUL rapporte les dossiers de deux patientes âgées de 28 ans et 32 ans qui ont été hospitalisées pour des crises convulsives tonicocloniques généralisées, précédées de céphalées, qui étaient en post-partum et dont l’imagerie a mis en évidence des lésions bilatérales postérieures au niveau des hémisphères cérébraux. La réversibilité du tableau clinique et aussi radiologique nous a permis de conclure à l’encéphalopathie postérieure réversible.

Résultats et conclusion : Il en ressort que l’encéphalopathie postérieure réversible présente un polymorphisme clinique et radiologique pouvant sous – estimé cette affection et le post-partum est de loin le facteur favorisant le plus impliqué.

Mots clés : encéphalopathie postérieure réversible, post-partum, céphalées, hypertension artérielle

Lire la suiteENCEPHALOPATHIE POSTERIEURE REVERSIBLE DU POST PARTUM A PROPOS DE DEUX CAS AU SERVICE DE NEUROLOGIE DU CHUL