LA RAGE HUMAINE REVISITEE : A PROPOS D’UN CAS AU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIBREVILLE

Ngomas JF1, Nze Obiang PC2, Ifoudji Makao A1, N’Dilimabaka N3, Manga F1, Lekana Douki S3, Essola L1, Sima Zue A1
1- Centre Hospitalier Universitaire de Libreville
2- Centre Hospitalier Universitaire Mère Enfant Fondation Jeanne Ebori
3- Centre Interdisciplinaire de Recherches Médicales de Franceville

Auteur correspondant : Dr Ngomas Jean Félix : Anesthésiste Réanimateur, Maître-Assistant ; e-mail : ngomasjf@yahoo.fr ; BP 1976 ; Tel +24166854878/66008058

Résumé

Introduction. La rage est une anthropozoonose d’origine virale qui sévit sur tous les continents à l’exception de l’Antarctique. Elle est à prévention vaccinale mais toujours mortelle dès l’apparition des premiers signes. L’OMS rapporte 59000 décès par an dans le monde dont 36,4% en Afrique. Mais cette mortalité est sous-estimée. L’objectif de ce cas est de rapporter un aspect clinique et évolutif de cette affection.

Observation. Un enfant de 7 ans a été mordu par un chien errant huit semaines auparavant. Il n’avait pas reçu de prévention vaccinale antirabique. Il a été admis à l’Unité de Soins Intensifs dans un tableau de méningoencéphalite. L’écouvillonnage des sécrétions salivaires a conduit à l’identification par PCR d’un Lyssavirus apparenté au virus rabique. Le patient est décédé après de 18 jours d’hospitalisation.

Conclusion. La rage reste présente au Gabon probablement du fait de la présence des chiens errants, mais aussi de la cherté et la rareté du vaccin antirabique dans les officines, limitant ainsi les mesures préventives

Mots clés : Méningo-encéphalite, chien errant, Lyssavirus, Libreville.

Lire la suiteLA RAGE HUMAINE REVISITEE : A PROPOS D’UN CAS AU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIBREVILLE

LA FISTULE OMPHALO-MESENTERIQUE : A PROPOS D’UN CAS AU CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE DE BRAZZAVILLE (CONGO)

Mieret JC, Ondima I, Mboutol Mandavo C, Osseté G, Akobande E
Service de chirurgie pédiatrique au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville.

Auteur correspondance: MIERET Jean Claude
Email: jmieret@yahoo.fr
Téléphone: (00242) 066228813 ou 040254454

 

Résumé

La fistule omphalo-mésentérique est une affection très rare. Nous rapportons à travers un cas les aspects cliniques observés. Il s’agissait d’un nouveau-né de 4 jours, de sexe masculin ayant présenté depuis la naissance un écoulement de liquide à travers l’ombilic sans notion de fièvre. L’examen local montre un bourgeon ombilical centré par un orifice cathétérisable. Le diagnostic de fistule omphalo-mésentérique a été posé devant des signes cliniques évocateurs. Des complications potentiellement graves (prolapsus intestinal à travers la fistule, occlusion, hémorragie ou perforation) ont imposé un traitement chirurgical. Ce traitement a consisté en une résection intestinale de part et d’autre de l’implantation de la fistule avec anastomose termino-terminale. Les suites opératoires ont été simples

Mots clés : canal omphalo-mésentérique, persistance, Fistule, Brazzaville

Lire la suiteLA FISTULE OMPHALO-MESENTERIQUE : A PROPOS D’UN CAS AU CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE DE BRAZZAVILLE (CONGO)

LUXATION PERITALIENNE ANTERO-MEDIALE: A PROPOS D’UN CAS CLINIQUE

Layes Touré1*, Terna Traoré1, Boubacar Doumbouya2
1Service d’Orthopédie-Traumatologie, Etablissement Hospitalier Publique Sikasso (Mali).
2 Service d’orthopédie et Traumatologie, CHU « Mère-Enfant » Le Luxembourg, Bamako (Mali)

Correspondant : Dr Layes TOURE, Service d’orthopédie Traumatologie, Etablissement Hospitalier Sikasso, BP
82 Sikasso, Mali ; Tel : (00223) 76440016/ (00223)66440016 E. mail : layestoure@yahoo.fr

Résumé : La luxation péritalienne représente entre 1% et 2% de toutes les luxations et 15% des lésions péritaliennes. La forme médiale est la plus fréquente.
Il s’agissait d’une patiente de 30 ans, victime d’un accident de la voie publique ayant entrainé un traumatisme fermé du pied droit. L’examen physique a permis de noter une déformation du pied à type de flexion dorsale et inversion. Les radiographies standard de la cheville droite ont objectivé une luxation péritalienne antéro-médiale.
La luxation a été réduite dans un délai de 6 heures suivie d’une immobilisation par botte plâtrée pendant 6 semaines. 18 mois après le traumatisme, La TDM de la cheville droite réalisée a objectivé une arthrose tibiotalienne et sous talienne. Le résultat fonctionnel était jugé passable.

Mots clefs : antéro-médiale, péritalienne, luxation

Lire la suiteLUXATION PERITALIENNE ANTERO-MEDIALE: A PROPOS D’UN CAS CLINIQUE